Un colibri avec du flow et une plume

Meak avait pris l’habitude de sortir un album tous les 2 ans. Il a fallu attendre un peu plus longtemps pour voir sortir un nouveau projet du poète mais l’attente valait largement le coup !

Depuis « Nuntius » au mois d’avril 2016 (Lire la chronique du projet en cliquant ICI), le rappeur a pris le temps de se mettre en retrait, de reprendre de l’inspiration et surtout de peaufiner un nouvel album intitulé « Mon criterium et un carnet« . Retour sur la genèse de ce projet.

Après une campagne de crowdfunding lancée début 2018 connaissant un vif succès (plus de 7000 euros récoltés), le MC se lançait dans la production de cet opus, bien boosté par le soutien de ses supporters (dont moi je l’avoue).

Vidéo explicative du crowdfunding

Session studio, séance d’écriture, beatmaking, gestion du calendrier, recherche des featuring et des musiciens, communication, administratif, prévoir les contreparties pour les financeurs du projet … c’est tout une organisation qui s’est mise en place pour donner vie à cet opus et à tout ce qui l’entoure. Un grand travail en somme.

Meak est un perfectionniste, il souhaite que son projet soit à son image mais aussi à celle de son créateur. Le projet prend un peu de retard mais il n’abandonne pas et tient même au courant ses supporters à travers des newsletters régulières (Vous pouvez vous y abonner en cliquant ICI).

Après un été 2018 revigorant, l’artiste fait patienter son public avec un premier morceau (qui n’est pas sur l’album) et annonce enfin la date de sortie de son album, ce sera le 19 janvier 2019.

Meak & Corinne Simon – L’artiste

Janvier 2019, on y est ! J’ai le privilège de pouvoir écouter l’album avant sa sortie officielle et de vous retranscrire mon ressenti.

Premier constat, la qualité de la production est juste parfaite. Le défaut des autres projets de Meak était dû à une fabrication certes maitrisée mais quand même loin des standards habituels (J’insiste souvent sur le mix et le mastering, c’est un point à ne pas négliger).

Enregistrer dans un studio professionnel (Merci CSB Factory) avec les retours d’un ingénieur du son talentueux (Merci Clément) fait clairement la différence, ça s’entend et c’est appréciable.

Je ne m’attarde pas sur le fait qu’il faut aussi avoir un bon contenu et une bonne orchestration pour que le tout fasse mouche musicalement parlant.

Cover du 5ème album de Meak

Le titre du projet nous plonge directement dans l’univers de celui-ci « Mon critérium et un carnet » est une ode à l’écriture, à la poésie et au rythme.

Les invités du projet ont été soigneusement choisis et chacun apporte sa pierre à l’édifice. Kabe et sa voix de velour. Corinne Simon pour sa touche Jazzy. Anne L’Or pour la dimension Soulful. Thien-Anne pour l’interprétation à fleur de peau.

La production musicale est quand à elle assurée par Nitu (Lundi, Mardi et Avant eux tous), StephOne (Minuit pile) et Meak lui même. Le tout appuyé par des musiciens pour donner plus de vie à la musique (Anna Soliman, Sullyvan Rhino, Tim Deratani, Chris Papy). L’un des grands points forts de cet album c’est clairement son orchestration. Le tout est intense, groovy, Hip Hop et inspirant.

L’autre point fort c’est l’écriture. Meak est avant tout un poète et il sait nous embarquer dans des storytelling poignants comme sur « Treize Onze » qui parle des attentats du 13/11/2015. Avec humour sur « Lundi, Mardi » où le MC nous parle de sa passion pour l’écriture à travers le regard d’une mère avec son fils dans les transports en commun et avec de l’encouragement sur « Avant eux tous » qui traite du sujet de la confiance en soi et du regard des gens.

Meak – Ma prière

« Mon criterium et un carnet » est surement l’album ou Meak se livre le plus. On sent qu’il avait besoin de se livrer comme sur le morceau Post Scriptum que je ressens comme un exutoire, une lettre ouverte écrite à Dieu.

Pour l’anecdote, l’album se finit musicalement comme l’introduction du projet. Comme si la fin de quelque chose n’était en fait que le commencement de quelque chose d’autre. C’est le genre de détail qui font d’un projet, un classique. (Et puis c’est aussi un clin d’oeil au sampling, le fait d’utiliser des boucles de vieux morceaux pour en produire des nouveaux).

J’apprends à être agriculteur car l’amour ça se cultive

Meak – H24

En parlant de transparence, notre cher poète se dévoile aussi sur sa vie de couple (le morceau « H24« ), sur ses temps de moins bien spirituel (les morceau « Plus de toi » et « Temps mort« ) ou sur la mort (le morceau « Minuit pile« ).

Sa plume est tellement inspirée que j’ai retrouvé un côté « Fable De la Fontaine » dans « Colibri*« . Sur ce morceau, l’artiste parle de lui et finalement de chacun de nous. Le colibri est un petit oiseau, il fait des petites choses mais il fait sa part du job et toutes les petites choses réunis en font des grandes. *Ce morceau est une référence à la légende du colibri racontée par Pierre Rabhi.

Je note également la progression artistique dans le flow. Meak essaye des nouvelles choses comme sur « Avant eux tous » avec une belle touche de modernité dans le flow ou encore « Colibri » où il pousse carrément la chansonnette.

Je n’ai pas peur de le dire « Mon criterium et un carnet » est le meilleur album de Meak. En 2016, je considérais son précédent album « Nuntius » comme un Must Have pour sa narration et son originalité. Cette fois, je peux parler d’un chef d’œuvre car toutes les conditions sont réunis pour qu’il le soit et puis entre nous, on sait que ce projet c’est « Tout à son honneur » 😉

  • Achetez l’album « Mon criterium et un carnet » en cliquant ICI