La Trap dit AMEN

Cet article est une adaptation du contenu intitulé « The Trap Does More Than Say Aye » publié par Lecrae le 24 mai 2018 sur le site DjBooth.

31714364_10155460486245222_8336312662887497728_o

Lecrae en concert

Mon nom est Lecrae. Je suis un artiste, auteur, acteur et activiste. J’ai eu la chance de remplir des salles, de figurer dans les classements des meilleurs ventes et d’être récompensé pour mon art. Ce qui compte le plus pour moi, c’est l’impact que je peux avoir. Je veux marquer la culture et être un acteur du changement. Quand j’entends Trap Music, je ne pense pas aux clichés négatifs qui vont avec mais plutôt à un univers sonore et à un langage particulier. Je pense aussi à une musique authentique qui raconte des vraies histoires.

Le terme Trap désigne initialement le mode de vie des habitants des ghettos du sud des États-Unis et les lieux où se pratiquaient les trafics de drogue. Ce n’est qu’au début des années 2000 que ce terme est adopté pour décrire la musique faites dans ces endroits (La Trap est un dérivé du mouvement musical Dirty South). Des artistes comme T.I, UGK ou encore Young Jeezy ont contribué à populariser ce style.

Un matin, des journalistes ont frappé. Je ne m’étais pas encore lavé les dents. Ils voulaient me poser des questions à propos de ma voisine.

Les journalistes : « La connaissez-vous bien ? ».

La connaissiez-vous au lieu de la connaissez-vous ! En un instant, j’avais compris que ma voisine était morte.

Elle avait été assassinée la veille, quelques jours après que nous ayons eu une discussion à propos de nos rêves (Elle voulait travailler dans le milieu de la télévision). Une personne décédée de plus dans le quartier, bienvenue dans la TRAP.

crime-scene-police

Il y a des choses auxquelles on s’habitue. Certains appellent cela la routine. Lorsque vous travaillez à l’usine depuis longtemps, vous ne sentez même plus les fumées toxiques qui sont produites chaque jour.

En 3 ans, 13 personnes de mon quartier sont mortes. J’ai vu des policiers arrêter des enfants dans une école primaire. J’ai vu mon ami se faire braquer à l’arme à feu juste pour son Ipod. J’ai vu des jeunes pourtant bien élevé rejoindre des gangs.

Oui, j’ai connu la violence. Oui, j’ai connu la pauvreté. Oui, j’ai connu les dégâts du manque d’éducation, mais il y a un côté de la TRAP dont les gens ne parlent jamais.

33301706_10155507477165222_8953346815890030592_o

Il y a quelques années je me suis retrouvé dans une conférence chrétienne à Atlanta.

Je n’étais pas encore chrétien. Je me suis rendu à cet événement car j’avais soif de nouvelles expériences et que des amis de l’école m’y avaient invité (et j’avoue qu’on m’avait dit qu’il y aurait des jolies filles).

Quelques pasteurs noirs ainsi que des leaders chrétiens venant de HBCU, Morehouse ou Howard University étaient présents à la conférence. En regardant autour de moi, j’ai vu des gens qui me ressemblaient et qui s’habillaient comme moi.

Pas le stéréotype habituel du chrétien. Cette expérience m’a profondément marqué ! Ce n’était pas le christianisme « bête et méchant » dont on m’avait parlé. Ce jour là, touché par l’amour de Dieu, j’ai donné ma vie à Jésus.

lecrae.jpg

Plus tard, l’un des leaders nous a emmené évangéliser dans les quartiers Ouest d’Atlanta. C’était avant que ces quartiers deviennent chics. Nous étions au milieu de la TRAP.

J’avais tellement hâte de parler au monde de ma liberté retrouvée en Christ, aux ivrognes, aux drogués, aux dealers …

Puis j’ai vu quelque chose que je n’oublierai jamais. Pendant que notre leader parlait à un garçon du quartier, le pharmacien du coin  est venu nous voir, tombant en larmes devant nous et nous tendant une liasse de billets en nous disant de l’utiliser pour faire l’œuvre de Dieu.

Dieu est aussi le Dieu de la Trap … je suppose.

ghetto_church_in_oakland_by_earthvsthederek-d5c34ql.jpg

Une église dans un quartier « Trap » d’Oakland

Vous ne pouvez pas mettre tout le monde dans une même case. Toutes les personnes dans la Trap ne sont pas tombées. Nous nous amusons lors des fêtes de quartier. Nous jouons aux dominos et mettons la musique à fond dans nos voitures. J’ai tourné mon premier clip dans mon quartier et tous les habitants sont venus. Ce fut un moment marquant et important pour tout le monde.

Quand vous entendez le terme Trap Music vous pensez probablement à une ode à la drogue, à l’argent, au chaos. Ce son si particulier que des personnes comme Zaytoven, Metro Boomin ou encore Murda Beatz, maitrise particulièrement, est plus que cela.

Il existait une sonorité Trap avant que certains rappeurs glorifient le mode de vie Trap et il y a encore tellement d’histoires venant de la Trap que vous n’avez pas encore entendu. Kendrick Lamar le fait, Kodak Black le fait, mon frère Thi’sl le fait très bien aussi.

T.I est sans doute le créateur du terme Trap Music et il nous a montré à quel point une personne issue du ghetto peut être intelligente et sociable. Le sens des affaires que Jay-Z a aujourd’hui est en parti du au fait qu’il ait grandi dans les immeubles Marcy à Brooklyn. Leur musique est une image de la réalité qu’ils ont vécu.

IMG_6957

Au sein des bureaux de Reach Records à Atlanta. Photo par Jessica Rakotoarisoa

Oui il y a peut être des mauvais garçons dans les quartiers mais il y a aussi des églises. Certaines de ces églises sont des piliers dans la communauté et elles ne sont pas remplies de proxénètes ou de dealers – Ne jugez pas un livre à sa couverture –

La Trap ne fait pas que prôné la vie de la rue, elle dit aussi « Amen ».

33599959_10155509666900222_579161956020125696_n

Let The Trap Say Amen sortira le 22 juin

Qu’avez-vous pensé de cet article ? N’hésitez pas à le commenter sur les réseaux sociaux et à le partager.

BAN TWEETFLAT

Me suivre sur Twitter en cliquant ICI

Me suivre sur Facebook en cliquant ICI

Me suivre sur Instagram en cliquant ICI

Faire un don :
https://goo.gl/cwC1Tu

 

Publicités