Comment transformer 45000$ de dettes en une carrière musicale

S’endetter massivement était une erreur stupide mais elle s’est avérée utile.

21077576_1208005749345044_4774500989696093939_n

Faire une erreur peut devenir problématique – Surtout quand tu réalises que tu vas devoir l’assumer – Mais cela peut aussi devenir une bonne chose.

Sur le moment, cela représente surtout du stress et des ennuis. Parfois aussi il y a l’implication de la police, mais du moment que personne ne meurt, faire une erreur est souvent la manière dont nous apprenons et grandissons en tant qu’être humain.

Les artistes ne sont pas différents – Ils font aussi des erreurs régulièrement – Être dans l’industrie de la musique c’est clairement un lot de défis quotidiens dont la plupart ne peuvent être abordés qu’avec l’apprentissage des erreurs précédentes et de celles des autres.

Grâce à l’explosion des médias sociaux, les fans de musique ont été amenés à croire que les artistes ne vivent que luxueusement et sans stress. La réalité c’est qu’ils sont confrontés aux mêmes pièges que n’importe qui !

Cet article fait parti d’une série intitulée Valuable Mistakes écrite par le mag DJBooth dans laquelle les artistes partagent les plus grandes erreurs de leur carrière et ce qu’ils en ont appris. J’ai décidé de l’adapter en Français pour que ce témoignage devienne une source d’enseignement pour vous qui le lisez.

 

 

 

Ruslan est un rappeur indépendant et un entrepreneur (patron du label Kings Dream) basé à San Diego en Californie et originaire de Baku en Azerbaïdjan. Son dernier album Indie Jones est sorti au mois d’août dernier et le volume 2 de ce projet sortira au mois de décembre.

L’erreur la plus précieuse que j’ai faite a été de m’endetter à hauteur de 45000$.

Au début de la vingtaine, j’ai contracté des prêts étudiants, acheté une voiture neuve et mis de l’argent dans un logement. En tant que jeune mariée, ma femme et moi luttions vraiment et nous avons pris la décision de surmonter tout cela. Plutôt que de nous considérer comme des victimes, nous avons décidé de comprendre comment nous en étions arrivé là. En 18 mois seulement, nous avons remboursé toute nos dettes. Pour y arriver, nous avons suivi les principes énoncés par Dave Ramsey (conférencier) et cela a fonctionné ! C’est la première fois de ma vie que j’apprenais à me débrouiller.

J’ai dû trouver des moyens de créer des sources de revenus et d’aborder ma carrière dans la musique comme une entreprise. J’ai dû apprendre à gérer mon argent et à économiser.

Une fois la dette effacée, nous avons pris une grande bouffée d’air et en avons profité pour voyager avant que notre premier fils ne naisse. Cette période nous a permis d’économiser pour 6 à 9 mois de dépense.

Quand mon fils a eu 6 mois, j’ai pris la décision (avec ma famille) de faire de la musique à plein temps. Je me souviens d’avoir appelé ma femme lors d’une tournée au beau milieu du Nouveau-Mexique et de lui demander de « prier pour savoir si je devais quitter mon travail » et elle m’a répondu: « Mais chéri ! tu n’as pas besoin de prier pour poser ton préavis »

 

Elle était une femme au foyer et moi un artiste sans label, sans manager et j’ai décidé de quitter mon job ! Vous savez quoi ? le mois prochain mon fils aura 3 ans. Je n’ai pas eu la route la plus facile mais par la grâce de Dieu, je suis un artiste indépendant, nos factures sont payées, nous sommes toujours sans dette et je gagne assez d’argent pour vivre convenablement.

S’endetter massivement était une erreur stupide, mais elle s’est avérée être très utile. Elle m’a construit, m’a aidé à grandir et m’a équipé pour faire de la musique à temps plein. J’espère que les jeunes artistes apprendront l’importance de la gestion de ses finances, en espérant qu’ils évitent les erreurs que j’ai commises.

PLAYLIST YOUTUBE > Ruslan

SOURCE DE L’ARTICLE > DJBooth.net


SUIVRE RUSLAN (Cliquez sur le réseau social)

Facebook

Twitter

Instagram

 

Publicités