NF : le côté obscur

Numéro 1 du Billboard (Classement des ventes d’albums aux états-unis), une semaine après la sortie de son 4ème album Perception (55000 albums vendus), le rappeur NF défraye la chronique avec son univers sombre et mélancolique.

NF (pour Nathan Feuerstein) est né en 1991 dans le Michigan et a connu une enfance relativement difficile. Il n’a que 5 ans quand ses parents divorcent et part vivre avec ses 2 sœurs chez sa mère.

Quelques années après, il est victime d’attouchements sexuels de la part du petit ami de sa mère et part donc vivre chez son père. En 2009, sa mère meurt d’une overdose, ce qui laisse une trace douloureuse dans le cœur de Nathan.

Un background vraiment glauque qui permet de mieux cerner la musique du MC souvent décriée comme pas assez lumineuse.

Son histoire avec le rap commence à l’âge de 12 ans avec l’écriture de ses premiers textes. En 2010, il sort son premier album intitulé Moments sous le nom de Nathan Feuerstein (la ressemblance vocale avec Eminem est vraiment frappante sur ce projet) puis signe un deal avec le label Xist Music avec qui il ne sortira officiellement que 2 morceaux (Un EP intitulé I’m Free a pourtant été produit puis retiré du marché).

En 2014, il devient le premier rappeur à signer sur le label Capitol CMG et la légende raconte qu’un freestyle (voir ci-dessous) aurait suffit pour les persuader de produire l’artiste.

C’est le début d’une belle histoire d’amour entre le célèbre label et NF. Capitol CMG peaufine l’image du MC et il faut le dire réussit son pari en sortant au mois d’août 2014 le EP éponyme du rappeur. Un projet bien accueilli par la critique qui pose les premières pierres de l’univers NF.

La suite arrive rapidement avec l’album intitulé Mansion sorti au mois de mars 2015 qui reprend les mêmes ingrédients que pour le EP et qui inaugure la série des morceaux Intro (classique !). L’album se classe numéro 1 dans les charts Us Christian.

Capitol CMG ne perd pas de temps et produit la suite de Mansion en moins d’un an. Therapy Session, le troisième album de NF sort au mois d’avril 2016 et marque selon moi un tournant dans la carrière du rappeur (Voir mon Top Album 2016)

La marque de fabrique reste la même c’est à dire un univers sombre et mélancolique mais on sent beaucoup plus d’émotion et d’intimité dans les textes et la musique (Instru avec voix pitché, piano, l’artiste chante beaucoup plus).

Le succès est également au rendez-vous (Numéro 12 au billboard et numéro dans les charts US Christian) bien aidé par des morceaux comme Intro 2, Therapy Session ou encore Real.

L’authenticité est d’ailleurs le maître mot de l’artiste qui l’affiche fièrement sur sa casquette (Real en anglais) et en fait son cheval de bataille pour ce 3ème album malgré les critiques du public chrétien qui lui reproche de ne pas parler assez de Dieu.

« Certaines personnes ne comprennent pas ma musique. J’écris à propos de ce que je vis et cela m’aide à aller mieux. Dieu m’a donné ce don et il me l’a aussi donné en tant qu’exutoire.  Quand je ressens quelque chose, que ce soit de la colère, de la passion ou de la frustration à propose de quelque chose, j’écris. C’est ça être authentique, dire les choses sans rien cacher et j’ai besoin de ça, c’est ma thérapie. » *1

En 2017, rebelote. Sauf qu’au lieu de commencer par l’intro, le rappeur a sorti comme premier single l’outro de son 4ème album intitulé Perception. Résultat : Lourd.

Comme à son habitude le MC se donne à fond avec un flow technique et touchant à la fois (Il vit chaque mot c’est impressionnant) toujours aussi bien servi par une production mélancolique à souhait. On se laisse vite submerger par l’émotion, marque de fabrique de l’artiste.

Encore une fois l’album est un carton et atteint la symbolique 1ère place au Billboard.

Malgré le succès et la qualité artistique de ses projets, des questions se posent quand à l’avenir de l’artiste.

1 – Après 3 albums avec la même recette musicale, le concept Sombre et Mélancolique est-il usé ?

2 – Le public suivra-t-il le MC si il s’aventure dans un autre univers ?

Il faut que vous le sachiez, j’apprécie énormément l’authenticité et la transparence du rappeur. Rares sont les artistes comme lui et notamment dans le milieu de la musique chrétienne parfois trop stéréotypés ou aseptisés.

La fragilité et la transparence dont il fait preuve est la recette de son succès quand beaucoup d’autres artistes ne sont pas forcément en harmonie avec ce qu’ils chantent, et c’est ce qui touche le public.

Le Hic, oui il y a un Hic, c’est que NF fait du NF et c’est un comble !

J’ai essayé d’écouter sa discographie d’affilé … je suis tombé en dépression et en larmes juste après. La tristesse, la mélancolie, le côté sombre de l’humain, pourquoi pas mais il va falloir se renouveler sous peine de perdre un public grandissant (695k abonnés sur Youtube, 280k abonnés sur Facebook, 352k abonnés sur Instagram, 148k abonnés sur Twitter).


Suivre NF sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Instagram


*1 : Source : Rapzilla

Publicités